Le géoportail CartoJuraLéman

Mise en place d’un géoportail régional pour le district de Morges

Depuis l’entrée en vigueur de la loi fédérale sur la géoinformation de 2008 (LGéo) et son homologue vaudoise en 2013 (LGéo-VD), les communes sont tenues de rendre disponibles leurs géodonnées, l’objectif étant de donner un cadre juridique à la qualité et à l’accessibilité des géodonnées dans l’ensemble de la Suisse. Dès lors, un géoportail est l’outil le plus adéquat pour répondre à la loi. Cet outil est un site web public avec fonction de recherche et de visualisation des géodonnées comprenant différentes thématiques telles que par exemple l’aménagement du territoire, les transports publics ou les lieux d’intérêt. Le géoportail régional CartoJuraLéman est destiné aux privés (touristes, population, …) et aux professionnels (administrations, ingénieurs, géomètres, aménagistes, …).

Sur la base de ce constat et sous l’impulsion de plusieurs communes du district de Morges, l’ARCAM a coordonné un groupe de travail (GT) composé de représentants de la région afin d’étudier la possibilité de créer un géoportail cartographique régional basé sur le géoguichet de la Ville de Morges. Ceci permettra de regrouper les informations des communes et associations partenaires.

Entre 2017 et 2020 le géoportail était géré par une association dont les membres étaient la ville de Morges et l’ARCAM. Depuis 2021 l’ARCAM s’occupe de la gestion générale du géoportail régional et a mandaté la gestion technique à l’unité géomatique de la Ville de Morges.

 

Quels avantages ?

Les avantages de réunir plusieurs communes et associations dans un même géoportail se résument à :

Un service de qualité

Un meilleur service aux communes / associations de communes mais également aux citoyens et aux visiteurs de la région

Une économie des coûts

Une économie d’échelle par la mutualisation des coûts

Une référence de base

Une amélioration de l’analyse des phénomènes régionaux, de la planification intercommunale et de la promotion touristique

Des géodonnées valorisées

La revalorisation des géodonnées à travers un outil performant et un accès à l’information homogène

Une gestion centralisée

Rapidité d’accès aux informations accrues et une réduction des coûts (un serveur, un logiciel, une base de données pour les partenaires)

Une réponse à la législation

Une réponse pertinente et efficace à la loi fédérale sur la géoinformation (Lgéo) et son homologue vaudoise (Lgéo-VD)